boueux


boueux

1. boueux, boueuse [ bwø, bwøz; buø, buøz ] adj.
• 1176; de boue
1Rempli, couvert de boue. bourbeux, fangeux. Chemin boueux. Eau, neige boueuse. Des chaussures boueuses.
2Qui a la consistance, l'aspect de la boue. Café boueux. Typogr. Impression boueuse, dont l'encre bave.
boueux 2. boueux [ bwø; buø ] n. m.
• 1808; de boue
Fam. Employé chargé d'enlever les ordures ménagères et les détritus sur la voie publique. éboueur.

boueux, boueuse adjectif Qui est plein de boue : Sol boueux. Qui est sali par la boue : Chaussures boueuses. En imprimerie, se dit d'une impression peu nette, pâteuse. ● boueux, boueuse (synonymes) adjectif Qui est plein de boue
Synonymes :
- fangeux (littéraire)

boueux, euse
adj.
d1./d Plein, couvert de boue. Chemin, souliers boueux.
d2./d Pâteux.
————————
boueux ou (vieilli) boueur
n. m. Syn de éboueur.

I.
⇒BOUEUX, EUSE, adj.
I.— A.— Couvert de boue.
[En parlant du sol, d'un sentier, etc.] Plein de boue; transformé en boue (détrempé). Le sol est boueux, constamment humide, dans cette saison (FROMENTIN, Voyage en Égypte, 1869, p. 137); la terre était toute sale, toute boueuse, toute barbouillée de fange (PÉGUY, Le Mystère de la charité de Jeanne-d'Arc, 1910, p. 154) :
1. Sous les pluies de l'hiver et du printemps, ces terres fortes donnent lieu à des sentiers boueux aux ornières profondes. Longtemps la circulation y a été difficile.
VIDAL DE LA BLACHE, Tabl. de la géogr. de la France, 1908, p. 366.
[En parlant d'une pers., de ses vêtements] Couvert (sali) de boue. Je le vis accourir à travers le parc, les cheveux et les habits en désordre, crotté, boueux, dans un état lamentable (G. LEROUX, Le Mystère de la chambre jaune, 1907, p. 117); tout d'un coup, un des survivants couchés se dressa à genoux, secoua ses bras boueux et d'où tombait la boue (BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 362); Mainville décrotta ses chaussures boueuses (BERNANOS, Un Mauvais rêve, 1948, p. 978).
P. métaph. Un soleil boueux éclaboussait les champs détrempés (CENDRARS, Moravagine, 1926, p. 131); mais le soleil ne revint pas. Le ciel resta boueux et vivant (GIONO, Le Chant du monde, 1934, p. 237).
♦ Comme la boue. Une boueuse couleur marron-bordeaux (E. TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, p. 73).
B.— [En parlant d'un cours d'eau, etc.] Qui contient de la boue. Une rivière boueuse.
Spéc. ,,Source boueuse, source dont l'eau est mêlée de boue minérale, utilisée dans certaines stations thermales`` (Ac. 1932).
Péj. (souvent p. métaph.). Plein de boue et d'ordure, sale (à cause de) :
2. Paris n'est maintenant qu'une sentine impure,
Un égout sordide et boueux,
Où mille noirs courants de limon et d'ordure
Viennent traîner leurs flots honteux; ...
BARBIER, Ïambes et poèmes, 1840, p. 17.
II.— P. anal.
A.— [En parlant d'une matière quelconque] D'une consistance semblable à celle de la boue :
3. J'ai trouvé ce matin, dans une allée des sources, m'y promenant, un champignon étrange. (...). Je l'ouvris; il était plein d'une matière boueuse, au centre formant gelée claire; il en sortait une nauséabonde odeur.
GIDE, Les Nourritures terrestres, 1897, p. 173.
B.— Qui contient un dépôt. Un vin boueux; un encrier boueux.
P. méton. J'aspirais l'odeur boueuse des encriers (FLAUBERT, La 1re Éducation sentimentale, 1845, p. 77).
C.— Emplois techn. Qui manque de netteté.
GRAV. et IMPR. ,,... se dit des tailles et hachures. Une hachure boueuse, est celle qui fait sur une estampe le même effet qu'un trait de plume avec de l'encre, sur du papier qui boit un peu`` (A.-J. PERNÉTY, Dict. portatif de peint., sculpt. et grav., 1757, p. 36). Impression boueuse; écriture boueuse; estampe boueuse (cf. Ac. 1835-1932).
III.— Au fig.
A.— [En parlant d'une pers., de son lang., de sa nature ou de la situation dans laquelle elle se trouve, du style d'un artiste..., considéré d'un point de vue moral] Grossier, sale, impur. Le romantisme boueux de Zola (R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 705); un flot boueux de gros mots monta de la cour des cuisines (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 266) :
4. Que ses vertus n'aient pas été toutes pures en lui, qui oserait le nier? La passion politique s'y mêlait, d'amères rancunes, ce qui s'agite de trouble et de boueux au fond des natures les plus nobles. Mais nous nous refusons à confondre ces Français avec les traîtres, avec ceux qui ont livré leurs frères, avec les valets aux gages du bourreau.
MAURIAC, Le Baîllon dénoué, 1945, p. 422.
B.— [En parlant d'une chose abstr. en rapp. avec l'un des cinq sens de l'homme] Épais, pâteux. Une odeur boueuse de graisse brûlée (GIONO, Le Chant du monde, 1934, p. 287) :
5. ... les chevaux s'appelaient. Ils sentaient venir la nuit quand elle était encore là-bas, enfoncée dans l'est gris. Ils avaient une petite voix tremblante, toute boueuse, pleine d'efforts de nerfs et de poitrine, et comme sortie de la peine de leur sang.
GIONO, Le Grand troupeau, 1931, p. 192.
PEINT. L'effroi lui faisait voir ce tableau tel qu'il était, ignoble, mal bâti, boueux (ZOLA, Thérèse Raquin, 1867, p. 141); la peinture jadis boueuse [de M. Desboutin] se clarifie (HUYSMANS, L'Art mod., 1883, p. 168).
PRONONC. :[bwø], fém. [-ø:z]. Les dict. du XIXe s. notent la diérèse [uø].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1176-81 (Cant. des Cant., ms. du Mans 173, f° 51 v° dans GDF. Compl.); fig. 1er quart XIIIe s. (RENCLUS, Miserere, CCIV, 1, ibid.); p. ext. 1762 grav. estampe boueuse (Ac.).
Dér. de boue; suff. -eux.
STAT. — Fréq. abs. littér. :380. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 174, b) 420; XXe s. : a) 1010, b) 633.
DÉR. Boueusement, adv. (Émis) d'une manière peu nette. Balbutiements boueusement inintelligibles (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 329). 1re attest. id.; dér. de boueux, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 40. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 288.
II.
⇒voir BOUEUR.

boueur [bwœʀ; buœʀ] ou boueux [bwø; buø] n. m.
ÉTYM. 1563, boueur; boueux, 1808; de boue.
Employé chargé d'enlever les ordures ménagères et les boues des voies publiques. Éboueur.
REM. La forme boueux, d'origine dialectale (-eux pour -eur) est souvent considérée comme moins « correcte »; d'autre part, l'homonymie avec boueux (adj.) fait que éboueur, mieux formé, est souvent préféré.
1 (…) une armée de balayeurs s'avançait sur une ligne à coups réguliers de balai; tandis que des boueux jetaient les ordures à la fourche dans des tombereaux (…)
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 54 (1875).
2 Revoir madame Calvet, écrémant les ordures, avant le passage des boueurs. Madame Calvet. Elle doit y être encore. Avec son chien et son landau squelettique.
S. Beckett, Textes pour rien, p. 124.
tableau Noms de métiers.
HOM. (De boueux) Boueux (adj.).
————————
boueux, euse [bwø, øz; buø, øz] adj.
ÉTYM. 1176; de boue.
1 Couvert, rempli ou mêlé de boue (au sens I, 1 ou 2). Bourbeux, fangeux. || Chemin boueux; route boueuse. || Les flots boueux du Gange. || Patauger dans une neige boueuse.
1 Ce funeste lac dont les eaux nous sont représentées si noires et si boueuses (…)
Guez de Balzac, le Prince, Avant-propos, in Littré.
2 Quant au Chéliff (…) Il s'est creusé dans la marne molle un lit boueux qui ressemble à une tranchée (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, I, 40.
Source boueuse : source dont l'eau contient des boues minérales.
2 Couvert de boue (personnes; choses). || Des chaussures boueuses. || Il était boueux, trempé. Crotté.
3 a Qui a la consistance, l'aspect de la boue. || Couleur boueuse : brun jaunâtre.
tableau Désignations de couleurs.
b (1762). Typogr. || Impression boueuse, dont l'encre bave. || Estampe boueuse.Dont les couleurs sont confuses, brunes. || Un tableau boueux.
4 Qui contient un dépôt. || Encrier boueux. || Café, vin boueux.
5 (Abstrait). Par métaphore ou fig. Grossier, sale. || Un flot boueux d'injures, d'ordures. || « Le romantisme boueux de Zola » (R. Rolland, in T. L. F.).
HOM. Boueux, n. m. (V. Boueur).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boueux — boueux, euse (bou eû, eû z ) adj. 1°   Plein de boue. Un chemin boueux. •   Ce funeste lac dont les eaux nous sont représentées si noires et si boueuses, BALZ. le Prince, Av. propos.. •   Le juste ici bas ressemble à ce feu sacré que les Juifs… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • boueux — Boueux, [bou]euse. adj. Plein de bouë. Voilà un quartier bien boüeux. une ruë bien boüeuse. vostre habit est tout boüeux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • boueux — BOUEUX, EUSE. adject. Plein de boue. Des chemins tout boueux. Une rue boueuse. [b]f♛/b] On dit, Une écriture boueuse, une impression boueuse, De celles dont l encre s écarte et tache le papier au delà du volume naturel du caractère. On dit aussi …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boüeux — Boüeux, ou plein de boüe, Limosus, Lutosus, Lutulentus, Coenosus …   Thresor de la langue françoyse

  • boueux — adj., fangeux (pro.), plein // rempli boueux de boue (de terre), (ep. d un chemin, d un jardin, d une cour, d un sol, d un terrain où l on salit ses chaussures et ses vêtements, d une eau courante qui charrie de la boue) : anpakotâ, âye, é pp.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Boueux — Technicien des fluides de forages Sur les forages pétroliers, le technicien fluides de forages (ou boueux) est la personne qui surveille et ajuste les paramètres de la boue du puits pour garantir un travail efficace des outils et une bonne… …   Wikipédia en Français

  • BOUEUX — EUSE. adj. Plein de boue. Des chemins tout boueux. Une rue boueuse.   Impression boueuse, Celle dont l encre s écarte et tache le papier au delà de l empreinte du caractère. On dit aussi, Écriture boueuse.   Estampe boueuse, Estampe tirée sur une …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • boueux — gręžimo skiedinių inžinierius statusas T sritis profesijos apibrėžtis Inžinierius, kuris gręžimo skiedinius tiria laboratorijoje. atitikmenys: angl. drilling fluid engineer; mud engineer pranc. boueux, m; ingénieur de boues, m; ingénieur des… …   Inžinieriai, technikai ir technologai. Trikalbis aiškinamasis žodynėlis

  • boueux — gręžimo skiedinių inžinierius statusas T sritis profesijos apibrėžtis Inžinierius, kuris sudaro gręžimo skiedinių programą, tikrina, ar jie tinkamai naudojami, ar yra efektyvūs gręžimo metu, visada yra pasirengęs pakeisti gręžimo skiedinio… …   Inžinieriai, technikai ir technologai. Trikalbis aiškinamasis žodynėlis

  • boueux ou, vieux, boueur — ● boueux ou, vieux, boueur nom masculin Synonyme familier de éboueur. ● boueux ou, vieux, boueur (difficultés) nom masculin → éboueur …   Encyclopédie Universelle